Karhypnose, hypnose
Karhypnose

Votre hypnothérapeute vous accueille pour une séance d'EMDR

EMDR

EMDR

BREF HISTORIQUE

C’est Francine Shapiro, psychologue américaine qui a trouvé en 1987 un moyen très simple de stimuler un mécanisme d’auto-guérison présent en chacun de nous.

Ce mécanisme neuro-émotionnel déclenché par les mouvements oculaires permet de dépasser des vécus traumatiques non digérés responsables de divers symptômes, parfois très invalidants. On peut ainsi soigner des séquelles traumatiques même de nombreuses années après.

Plus de 2 millions de patients dans le monde ont bénéficié de la thérapie EMDR.

La thérapie EMDR a fait l’objet de nombreuses études scientifiques internationales. Elle est reconnue dans le traitement du trouble de stress post traumatique par l’OMS (2013), l’INSERM (2004 et 2015) et la Haute Autorité de la Santé (2007).

 

Qu'est-ce que le trouble de stress post traumatique (TSPT) ?

Les Troubles du Stress Post-Traumatique (TSPT) se développent après un événement extrêmement traumatisant et se manifestent par sa reviviscence régulière, accompagnée de manifestations physiques liées à l’émotion extrême ressentie que ce soit dans l’enfance ou de la vie d’adulte.

Le point commun est d’avoir vécu un évènement comme un facteur de stress intense ou d’effroi, face auxquels la personne s’est sentie impuissante.

Lorsqu’un traumatisme survient, le cerveau n’arrive pas à traiter l’évènement dans tous ses aspects. Il reste fragmenté dans la mémoire et susceptible d’être réactivé par n’importe quel fragment rencontré au quotidien. Il est à la l’origine des troubles qui s’ensuivent dont les troubles de stress post-traumatique.

Les Troubles du Stress Post-Traumatique (TSPT) peuvent se rencontrer lors :

  • du deuil (24% des cas),
  • de la confrontation à la mort ou à la blessure grave d’une personne (21% des cas),
  • de la maladie mortelle (12%),
  • des accidents de la circulation (11%),
  • des agressions, attentats,
  • des maltraitances physiques et psychologiques, sexuelles,
  • des ruptures et divorces,
  • du harcèlement professionnel ou scolaire,
  • des catastrophes naturelles,
  • de tout autre évènement dépassant les capacités d’une personne à y faire face.
 

122 000 personnes en France sont déclarées souffrir de TSPT.

25% des militaires ayant participé à une guerre souffrent de TSPT.

 

Quels sont les principaux symptômes ?

Il s’agit d’une souffrance morale et de complications physiques qui altèrent profondément la vie personnelle, sociale et professionnelle.

Ces manifestations sont :

  • Des images, des pensées, des cauchemars qui s’imposent au patient de manière répétitive, involontaire et douloureuse. Parfois des flash-backs soudain le replongent dans le passé, lui faisant revivre la scène comme s’il y était encore.
    Le patient vit un état d’angoisse, de stress permanent.
    Cette reviviscence survient spontanément, suite à un stimulus (son, lieu, odeur…) ou encore lorsque la vigilance est moindre (phase d’endormissement).
    Elle entraîne des manifestations émotionnelles douloureuses, de la peur, des sensations physiques désagréables telles que sueurs, pâleur, tachycardie, raidissement…
  • Les pensées, les discussions, les personnes, les lieux rappelant l’événement traumatique peuvent être systématiquement évités : ce qui restreint considérablement la vie sociale, familiale, professionnelle.
  • La tristesse, le manque de goût et d’élan vital, l’indifférence affective et émotionnelle sont souvent associés.
  • L’état de stress entraîne un état d’hypervigilance, des réactions de sursaut, de l’irritabilité, des difficultés de concentration, des troubles du sommeil…

Tous ces troubles peuvent affecter et altérer sévèrement la qualité de vie au quotidien du patient et de ses proches.

 

Comment se passe un traitement EMDR ?

Séances de préparation préalables (2 à 4 environ)

La préparation au traitement est indispensable. Les entretiens préliminaires permettent de :

  • construire une relation thérapeutique de confiance avec son praticien,
  • valider l’indication de la thérapie EMDR et de définir l’objectif de la thérapie,
  • apprendre la pratique de moyens de stabilisation émotionnelle qui peuvent être utilisés en cours de séance et pratiqués à domicile entre les séances.

 

Séances de traitement

Lorsque le patient est prêt, le retraitement à proprement parler, peut commencer.

Les souvenirs perturbants à l’origine de la problématique du patient sont alors retraités, l’un après l’autre.

Il faut parfois plusieurs séances pour traiter un seul souvenir.

Le patient est invité à se concentrer sur le souvenir traumatisant et toutes ses composantes (sensation, émotion, pensée négative sur lui), puis à suivre le mouvement des doigts du thérapeute en laissant venir ce qui lui vient spontanément. Certaines autres stimulations bilatérales peuvent être utilisées.

C’est un processus de libre association des idées, sensations, émotions, pensées, qui se déroule alors, comme lorsque nous rêvons la nuit.
Entre chaque série de stimulations, le patient dit ce qui lui vient spontanément à l’esprit.
Le praticien continue les séries de stimulations jusqu’à ce que le souvenir ne génère plus de perturbation chez le patient.

Le retraitement de ce souvenir se termine par l’installation d’une pensée positive que de bonnes sensations corporelles confirment.

Une séance d’EMDR dure de 60 à 90 mn, et lorsqu’elle se termine, généralement, le patient ressent une nette amélioration.

Pour les enfants, selon leur âge, les séances de retraitement EMDR sont plus courtes. Elles peuvent se faire en présence de leurs parents.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par GARANCE Mutuelle

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.